Galerie

City of stars – one month abstract

こんにちは, konnichi ha

Comment allez-vous? Moi ça va bien, car c’est la journée de la Terre aujourd’hui!

20170416_163729Je suis fière de faire un article en ce beau jour, où l’on célèbre et remercie notre terre, ce que nous devrions faire tous les jours au lieu de prier des dieux humains de mon point de vue. Merci ma Mer, ma Terre, mon Eau, les paysages que tu façonnes, les histoires que tu nous donne, les sensations que tu nous offre, les senteurs, la chaleur, le froid, la vie tout simplement (pas si simple en faite, mais le complexe c’est tout de même plus amusant non?). Donc j’aimerais qu’en lisant l’article, les français oublient un peu leur quotidien, leurs affaires, les élections qui nous stressent tous même à des millions de kilomètres je vous jure.

Voici un morceau de terre que je commence réellement à apprécier, je voudrais fêter avec vous mes un mois d’anniversary arrival, vous voulez bien?

Je n’ai pas vraiment fait d’article la semaine dernière mais il y a eu Pâques et tout le chocolat m’a retenu d’écrire sérieusement (excuse pourrie).

Il y a eu une très bonne ambiance le week end dernier. J’ai pu visiter un des parcs nationaux : Town Common Conservation Park.

Town common conservation Park (9)

Alors ce n’est pas comme je me l’imaginais, car ce park a été crée pour les voitures, et les safari à mon avis parce qu’à pied ce n’était pas réellement convenable : une grande route poussiéreuse, sans point de vue et des deux côtés la jungle australienne : eucalyptus en veux tu en voilà! Mais j’ai tout de même apprécié le calme, les découvertes de petits point d’eau et les grandeurs des plantes! Un petit épisode tout de même marrant pendant la prise des photos suivantes: l’appareil a été posé sur une sorte de barrière en bois, qui abritait une fourmilière (elles vont envahir le monde je le sens, très bientôt préparez vous, et Clément voussavezpeuetrepasqui en sera le dirigeant!). Donc en allant reprendre mon apareil, la malheureuse n’a pas fait attention, et à ma le pied en plein dedans: ERREUR FATALE. Elles m’ont assailli le pied, découvert car en short, et ont commencer à lancer leur liquide formique où leurs mandibule j’en sais rien mais ça m’a fait un mal de chien, voilà c’était le moment partage de douleur. Et tous les jours ces petits machins s’amusent à vous surprendre, car même un moustique est plus discret quand il attaque.

Voici un petit extrait du reste de mon week-end:

  • Petite balade en Canoë avec Mary et son amie le long du RossRiver, rencontre avec beaucoup d’Aigrette et de Coromoran.
  • Montée de Castle Hill cette fois entière. Pour ceux qui ne suivent pas toute mes histoires il n’y a pas de château là haut hein, que dalle, mais la vue est superbe et c’est très conviviale. Les Townsvillois adore leur colline, et toute la famille monte pour admirer la mer et les paysages de verdures tropical. Cela fait un bon exercice mais ce n’ai pas bien difficile.
  • Cliché dont je suis fière d’un SunBird dans un hibiscus, mon moment préféré du week-end car il a posée pour moi, il savait que je n’étais pas douée pour la photo alors il s’est dit pour aller c’est Pâques je fais un effort pour la touriste qui veux des photos ! Sympa mec merci en tout cas.P1120304

Sinon comme je le disais je commence à avoir assez de souvenir ici pour me créer un petit cocon confortable. C’est plaisant, et l’ambiance australienne est comme un souffle chaud dans l’air, calme, plein de vie, toujours près à te surprendre.

J’admets que j’ai également vécu des moments difficiles cette semaine, car mon projet au laboratoire demande beaucoup de temps, de patience et surtout de précision pour avoir ce petites bestioles trop rapide pour mes mains! Veuillez suivre les détails dans le prochain article consacré à mon projet sur les scinques, ça sera mieux amené et ma haine se sera peut-être estompée.

Tout de même, quelques fois mes efforts sont récompensés : Je vous présente bébé Tommy Roundhead et Maman ainsi que quelques clichés de mon bureau ces temps-ci : la Creek du Campus.

20170421_164300
Adulte Diporiphora australis
20170421_164128
Jeune Diporiphora australis
Alerte défis originaux cette semaine :

* Voir trois serpents en une journée, paniqué entièrement, de tout son corps et se faire engueuler parce qu’on a pas essayer de l’attraper par un collègue du labo. Deux étaient mortel ou entraînant de fort bobo (Brown tree snake, Whipsnake) et l’un était en faite un lizard-snake, j’aurais tout vu.. j’espère – ζαιτ –

* Demander un timbre au bureau de poste pour envoyer de jolie carte et prononcer « Timber » qui veut dire en faite après vérification « arbres »ou « bois ». Donc ce prendre la honte parce que pour info c’est Stamp, un timbre madmoiselle. Merci mon cerveau – ζαιτ-

* Choper un rhume alors qu’il fait minimum 23°C au plus pire – ζαιτ-

* Enfin coincé un mâle adulte sous sa main, la pierre est chaude, vous ressentez déjà l’euphorie de la chasse se répandre en vous: voir le lézard vous sortir des doigts et plonger dans le réseau de branchages infranchissables #pareille10minplustard – ζαιτ-

Australia is fun, allez viens on est biiiiien.

20170416_163525

Publicités

Une réflexion au sujet de « City of stars – one month abstract »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s