Galerie

Rubbish story qui fait envie

 » Wassara « 

Aujourd’hui nous parlons Toubou (oui j’aime bien les langues avec des noms mignons tout plein)

Je me suis vraiment demandée si ça valait le coup cette semaine d’écrire un article.. Et oui lecteur, avec ça tu n’as pas vraiment envie de lire plus loin! Mais j’ai décidé puisque je n’ai pas d’excursion folle-dingue à raconter cette semaine, de vous transmettre un bien autant précieux : les légendes. En ajoutant des photos d’autres animaux oubliés dans mes articles: plantes, insectes tout y passe. Allons y!

Happy mother’s day (pour les anglophones pardon je me suis faite avoir) avec cette photo de parents soucieux de couvrir leur petit du très graaand froid du matin pluvieux (oulala au moins 10°C c’était effrayant).

Cette semaine j’ai du alloué mon temps au laboratoire et j’étais assez fatiguée seulement les découvertes se trouvent là où on ne les attend pas forcément… comme les poubelles par exemple! Bon je vous rassure normalement c’est pas mon dada mais là, j’était dans des circonstances particulières. Je mettais tranquillement mon silica dans le four dehors pour qu’il change de couleur (tout est normal) et la poubelle d’à côté est entre-ouverte avec plein de livre! Ho non mieux je crois que c’est en mettant un déchet que j’ai vu tous ces livres mais on s’en fou couplet aurore, avance putain.

Farfouillant farfouillon et trouvons :  » Traditions & Superstitions of the New Zelanders » par Longman et blabla, comment un cerveau curieusement constitué peut ne pas avoir envie de l’ouvrir? Pas moi! En voici un extrait, ma meilleure partie pour le moment, accompagné de photos qui n’ont rien à voir mais qui sont jolies.

« This tradition refers to Rangi (heaven) and Papatu-a-nuku (earth) as the first parents from which all things sprung. […]

The ngarara (lizard) and mango (shark) are said to have been brothers. The sea was their native element; but wishing to separate after a quarrel, the former, who was the elder, went to live on the land, while the latter remained in the sea. The lizard, at parting, thus cursed his brother – « Remain in the open sea, to be served up on a dish of cooked food for man to eat » « As for you », replied the shark, « go ashore, and be smoked out of your hole with burning fern leaves! »

These parting words of the lizard and the shark are now preserved as proverbs. The former alludes to the custom of serving up a piece of dried shark on the top of a dish of potatoes or kumara for a relish. The latter to the mode of catching the ngarara by lighting a fire at the entrance of its hole. »

P1110982

P1120182
Black Cockatoo en vole

Town common conservation Park (30)P1120443P1120448

Traduction for french assholes: 

« Cette tradition se réfère à Rangi (le paradis) et Papatu-a-nuku (la Terre), comme les premiers parents d’où toute forme de vie découle.

Le ngarara (lézard) et mango (requin) étaient auparavant frères. La mer était leur élément naturel, seulement ils ont été séparés suite à une querelle. Le plus vieux est parti vivre dans la plaine tandis que le plus jeune resta en mer. Au moment des adieux, le lézard maudit son frère « Reste donc dans l’immense mer, pour être servi comme décoration lors des chics repas et être manger par les humains. » « La même chose pour toi » répliqua le requin « part loin de la côte, et fait toi enfumé dans ton trou avec des des feuilles de fougères brûlés! »

Cette histoire du lézard et du requin est conservé comme proverbe. Le plus vieux offre à son invité une pièce de requin sur un lit de pomme de terre . Et la technique de capture de lézard pratiqué par le plus jeune est de lancé un feu à l’entrée de son trou. »

20170403_183616

20170404_071805
Passion fruit, petit fruit succulent et partout sur le campus

20170404_07281820170404_07553820170404_075626

—————————————————————————————————————————————–

Je trouve l’histoire émouvante, à part que c’est quand même basé sur de la bagarre et de la torture par les humains mais c’est choux et leur noms me font délirer, c’est imprononçable !

Et pour finir, je dirais : « Houhia te aitu » qui signifie Make peace ou répand la paix autour de toi.

A bientôt,

Lizo

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rubbish story qui fait envie »

  1. Jolie fleur étoilée après Wally 😉 Délire un cricket aux yeux bleus !!!
    Légende sympa…mais on offre du requin et on embête pas trop les lézards avec l’enfumage quand même !?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s