Galerie

Dur retour, douce automne

Bondi ! On se les pèle en France, comme ce n’est pas permis! Me voici de retour dans le pays de mon enfance, les mauvaises habitudes également… On râle quand fin octobre on n’a pas eu d’épisode cévenol, qu’il a fait beau et chaud et que les quelques degrés de baisse depuis 2 jours fait partie de toute les conversations entre collègues. Je suis bien de retour, pas de doute.

Je ne me rendais pas compte que je ne retournerais pas en Australie d’ici un bout de temps ( ne jamais dire jamais hein!). Comme au retour d’un rêve, il m’a fallu du temps pour que je réalise. Ce qui me console c’est mes images, mes souvenirs. Ce qui me fait peur c’est ma mémoire, le perte, l’échappement. Tout est trop volatile, j’ai l’impression d’oublier un peu plus, chaque jours un peu plus de vocabulaire… Et si on se faisait un petit flash back qui ne fait pas de mal? Je ne vous ai largement pas tout dévoilé de mon road trip. Un des moments épiques à été ici, dans la Cattle station de Robert, alias Bob. Des centaines d’hectares pour x vaches en liberté (il n’a pas su nous donner un chiffre exact)… et des chevaux pas si sauvages que ça. Le bonheur silencieux d’un homme.

P1130461P1130509P1130503P1130523

Le travail est revenu, mais la soif d’aventure est plus forte, alors dès que j’ai un moment je m’évade loin des nouvelles métropoles !

Dernièrement, je suis allée goûtée les prémices de l’automne, cette saison curieuse de transition des pays tempérés. Je me dis souvent que les paysages ici prennent leur temps, rien ne presse, personne n’a envie de se dire que l’hiver arrive alors je me suis dit que c’était fait pour qu’on en profite non?

Je suis allée randonner dans la vallée des Catalans, la commune la plus proche se nome Montferrer, la vallée est celle de la Devesa. Je n’ai aperçu qu’un pic venté, celui des « Très Vents ». Je comprend seulement maintenant d’où lui vient son nom, puisqu’il y a avant le sommet, 2 autres cap à traverser, plus saugrenus les uns que les autres!

 

En tee-shirt les amis en tee-shirt nous avons marché! Ce sud m’impressionnera toujours. La faune était cependant déjà en dormance (marmottes, Izards des Pyrénées..) seul les vautours fauves tournoient encore à la recherche du 6eme courant d’air chaud.

J’admets qu’en ce soir d’halloween, je ne ressens aucune peur. Même si parfois je me dis que la chance du passé ne peut pas valoir mon avenir, je me rappel qu’on n’a pas à réfléchir, qu’il faut être là où le regret et la lassitude n’existe pas. J’ai ma petite idée!

[Instant PUB] Je prépare avec tous mes collègues de master un salon de l’Ecologie à Montpellier, le SEUL en France, et il va être génial cette année il ne faut surtout pas rater ça… Allez faire un tour sur notre site, il va y avoir des photos magiques, de personnes vraiment douées. On s’y voit bientôt!

Eveil le lézard qu’il y a en toi.

P1130468

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s